Besoin d'informations ?

Comment préparer votre baby-sitter à son job ?

 

Si votre enfant est un nourrisson, assurez-vous que votre baby-sitter ait de l'expérience dans la garde de jeunes enfants, et qu’elle ait pris – ou qu’elle soit prête à prendre – des cours de premiers secours. Et bien entendu, il est important de répéter son interdiction de secouer votre bébé...

Avant de quitter votre maison, votre famille veut être sûre d’avoir trouvé la personne à qui vous pouvez abandonner votre confiance, pour gérer toute éventuelle urgence. Aussi, qu’elle sache qui appeler, et quelles procédures suivre en cas de problème.

De même, il convient d’établir quelques règles afin de respecter votre maison et ce que vous possédez. Certaines règles dépendent de vous, comme par exemple :

  • Peut-elle regarder la TV ?
  • Dans l’affirmative (à la question de la télévision), quels programmes peuvent être vus si les enfants sont réveillés ?
  • Doit-elle faire la vaisselle après le dîner ?

De manière évidente, il est mieux qu'elle ne fume pas, ne boive pas et n'invite personne à venir chez vous – surtout d'éventuels petits amis – sans que vous lui en ayez donné la permission.

Comme le montre l’expérience d’Anna et de ses amies, il est dur de trouver une bonne intervenante. La difficulté n’est pas d’avoir des réponses à son annonce - bien qu’il n’y en ait pas tant que cela non plus – mais plutôt de trouver quelqu’un  qui puisse garder votre enfant en sécurité ou qui ne se plaigne pas, etc.

 

Les questions à poser à une potentielle baby-sitter

Après avoir vu les bases, comme lui demander ses références et échanger sur l’emploi du temps et ses disponibilités, vous devez vous assurer du niveau d'expérience et d'entraînement de votre baby-sitter concernant les procédures de sécurité. Demandez-lui si elle connaît les premiers gestes à effectuer si l'enfant ou le bébé s'étouffe, et que faire en cas d'incendie ?

Le conseil suivant est d’aborder la manière de se comporter avec les enfants. Aime-t-elle les bébés et les enfants ? Evidemment puisqu’elle se candidate… Elle va nécessairement le confirmer. C’est pourquoi il est préférable de poser des questions ouvertes pour avoir une réponse plus complète. Essayez des questions comme « Pourquoi aimez-vous travailler avec des enfants ? » ou encore « Qu'est-ce que vous aimez le plus dans le baby-sitting ? ».

Demandez-lui également comment elle réagirait si votre enfant lui désobéissait ou ne suivait pas ses instructions.

Si vous avez d'autres enfants, cherchez à savoir si cela l'intéresse de les divertir à travers des jeux ou d'autres activités de groupe. Est-elle prête à taper dans un ballon de football dans le jardin ? Personne ne voudrait travailler avec quelqu'un abandonnant votre enfant dans le jardin pendant qu'elle parle sur son Smartphone avec ses amies.

 

Préparer votre baby-sitter pour le job

La première fois qu'une baby-sitter travaille pour vous, demandez-lui d'arriver 15 minutes avant que vous ne partiez. Cela lui laisse le temps d'en apprendre plus sur vous, votre maison et bien entendu sur vos enfants.

Donnez-lui toutes les informations dont elle a besoin, depuis les numéros d'urgence jusqu'à ce qui est interdit dans le frigo, même devant les pleurs des enfants. Montrez-lui comment fonctionne la serrure de la porte d’entrée, et assurez-vous qu'elle sache où tout se trouve. Montrez-lui notamment où sont les couches et où vous stockez tout le nécessaire pour prendre soin de bébé.

De plus, montrez-lui où se situent les sorties de secours, les détecteurs de fumée et les éventuels extincteurs. Si vous avez un système d'alarme, montrez-lui comment il fonctionne. Et assurez-vous qu'elle sache où se trouve le kit de premiers secours.

Précisez-lui bien l'emploi du temps que vous voulez qu'elle suive. Expliquez-lui la routine du coucher et les procédures pour le bain et les repas. Si elle cuisine ou réchauffe de la nourriture, montrez-lui le fonctionnement de votre cuisine.

Rappelez-vous de lui laisser votre numéro de portable, l'adresse et le numéro de téléphone du lieu où vous allez (c'est très important, surtout si vous deviez éteindre votre Smartphone, ou ne pas l'entendre sonner).

Si vous êtes partis assez loin, assurez-vous que la prestataire sache comment contacter les voisins ou des membres de votre famille vivant tout près, en cas de nécessité. Il se peut que vous préfériez appeler les voisins pour les prévenir que vous sortez, et que vous avez une nouvelle baby-sitter. De cette manière, ils peuvent se rendre disponibles plus rapidement s'il arrivait quelque chose.

 

Indépendamment de préparer votre intervenante à garder vos enfants, de votre côté, êtes-vous prête à lui confier ce contrat ? Un témoignage d’une ancienne professionnelle de ce métier raconte son histoire après être devenue maman : Vous pensiez prendre la même baby-sitter qu’une amie… ? Le plus drôle dans son histoire est les réactions de ses amies à qui elle demande si elles sont satisfaites de leur baby-sitter…

La préparer à sa mission est une chose qui ne doit toutefois pas occulter une responsabilité des parents : faciliter la tâche de la professionnelle. J'ai répertorié 6 façons de le faire avec intelligence, pour une question de qualité de travail et pour péréniser son investissement à vos côtés. A la lecture de ces 6 priorités, vous verrez qu'elles sont accessibles.