Besoin d'informations ?

Comment faire face à l’improviste quand votre baby-sitter ne peut pas rester ?

Vous avez une réunion professionnelle qui s’annonce à la dernière minute...  La prestataire qui s’occupe de vos enfants ne peut pas rester plus longtemps que prévu, ou pas assez longtemps pour attendre votre retour. Elle ne peut pourtant pas les laisser seuls ! Malheureusement, des histoires comme celle-ci se vivent régulièrement.
Voici comment certaines mamans résolvent cette situation. Les idées ont été mises en pratique, et elles les ont trouvées plutôt intéressantes, au point que Happysitters les partage avec vous aujourd’hui.

Faisons également une petite parenthèse, s'agissant de partage : l'agence a interviewé Emma, une baby-sitter depuis 14 ans. Elle exprime la vision de son métier et les tropismes qui devraient animer toutes ses consœurs. Elle est devenue une intervenante fétiche de 22 familles, autant dire que son savoir-faire et savoir-être sont exceptionnels. Pourtant, elle ne fait d'extraordinaire, elle est simplement elle-même.

 

Partagez la tâche avec un autre couple

Avec 4 enfants, une maman affirme qu’il est déjà très difficile de trouver une bonne baby-sitter à un tarif abordable, et presque impossible d’en trouver une qui soit disponible de façon extensible. C’est pourquoi son couple fait équipe avec un autre couple voisin, lui aussi avec 4 enfants. Ils se partagent la tâche quand la professionnelle ne peut pas rester à l’improviste.

Quand la situation se présente, cette dernière sait qu’il faut déposer les enfants chez ces voisins, ce qui ne pose aucune difficulté. Et tout le monde d’être étonné de voir les 8 enfants se tenir occupés les uns et les autres. Bien entendu, cette solution ne peut être que ponctuelle. Si ces horaires variables et imprévisibles orchestraient votre quotidien, il faudrait plutôt chercher une nounou à domicile.

Il est préférable de ne pas solliciter l'aide d'une adolescente pour ce type de situation, même ponctuellement. Ce peut-être une solution pour les divertir, afin que vous puissiez profiter de quelques instants en tête-à-tête à la maison sans être sans cesse interrompus, ou si vous aviez besoin de temps pour une conversation entre adultes par exemple. Mais ce n’est pas une solution fiable en l’occurrence.

Une certitude toutefois, il n'est pas toujours simple pour un parent célibataire de demander à sa mère de garder ponctuellement (et de façon régulière) son enfant. Si l'histoire vrais d'un papa avec la garde exclusive de son fils vous intéresse, lisez ceci : quand une baby-sitter vient au secours d’un papa !

 

Soyez l’après baby-sitter !

Pour faire face à l’improviste, les 2 époux du foyer peuvent parfois s'occuper tour à tour de leurs enfants, prenant le relai de l’intervenante. La baby-sitter peut très bien emmener les enfants à la médiathèque comme à l’accoutumée, puis au parc où les enfants prennent un goûter, et attendre que l’un de vous les rejoigne. L’inconvénient de la solution précédente est que le couple voisin ne les accompagnerait pas à la médiathèque. La sortie serait annulée, alors que c’est un rendez-vous que les enfants aiment vivre.

Si vous arriviez l’un ou l’autre à faire la liaison sans solliciter 1 heure de plus votre intervenante, vous permettriez à vos enfants de vivre leur journée comme si rien de spécial ne se produisait. Ils auraient juste la surprise de vous retrouver ailleurs que chez vous !

Dans cette situation, les parents sont parfois tentés de ne pas sacrifier 1 heure de leur temps libre, et de demander à leurs propres parents ou beaux-parents s'ils seraient d'accord pour les garder. Ce qui va vite devenir une régularité. Il peut être préférable que les enfants aient le moins d’intervenants différents...

C’est d’autant plus vrai avec un enfant pré-pubère qui peut se comporter comme un adolescent. Il faut de l’expérience et du savoir-faire pour gérer ses émotions très changeantes ; autant ne pas les bouleverser quand il est possible de faire autrement.

 

Partagez les baby-sitters !

Avec un tarif pour une baby-sitter qui peut être de 5 euros de plus par enfant supplémentaire, le mieux serait de partager sa présence. A titre d’illustration, 2 couples avec 1 enfant chacun peuvent partager cette professionnelle au domicile de l’un ou de l’autre. Les 2 couples économisent de l'argent, les enfants s'amusent davantage et la prestataire gagne plus d’argent. Tout le monde est gagnant. Bien entendu, il est nécessaire d’avoir son consentement préalable, et ne pas lui imposer cette situation qu’elle pourrait fort bien refuser.

Là encore, il s’agit d’une situation qui ne devrait pas s’éterniser. Ce devrait être une solution de dernière minute, où votre baby-sitter déposerait les enfants, ne pouvant pas rester (pour aller elle-même à un rendez-vous important).  

Pour que les enfants ne soient pas perdus, alternez parfois les maisons en organisant des soirées pyjama avec les enfants de l’autre famille. Il faut toujours penser au confort de l’enfant et le préparer à l’autre terrain avant de prendre une décision inhabituelle.

Il existe également une autre solution : confier à une jeune étudiante cette mission de baby-sitting ponctuelle. Mais ce n'est pas en raison de ce besoin urgent que vous devez éluder les étapes de sélection ! La rencontre avec la jeune femme est nécessaire. L'avantage avec Happysitters est que vous n'avez que des profils présélectionnés, pour lesquels l'interview a déjà été réalisé. Ce peut donc être un gain de temps dans votre situation d'urgence.

 

Bien entendu, le bon sens est d’avoir votre baby-sitter sur des horaires réguliers. Mais des priorités incontournables peuvent se présenter, et vous devez y faire face. Le mieux est d’avoir anticipé ce type de situation, et d’avoir préparé cette personne de confiance à ce protocole un peu différent. De la sorte, vous pouvez aussi préparer vos enfants à vivre quelque chose de différent de leurs habitudes, sans les mettre dans la peur ou l’angoisse de ce qui est hors du normal pour eux. C’est qu’il faut avant tout penser à eux.

Et d'une certaine manière, il faut également anticiper d'éventuelles situations d'urgences ! La pression du remplacement peut être soulagée quand vous trouver la candidate de substitution, mais attention qu'à vouloir faire disparaître cette sensation désagréable le plus rapidement possible, vous choisissiez toutefois quelqu'un de très compétent. Elle doit pouvoir gérer des situations d'urgences sans avoir à vous téléphoner. Il ne s'agit pas de vous focaliser sur cette éventualité, mais une distraction peut arriver à tout le monde. L'agence Happysitters met en scène 2 illustrations ; qu'auriez-vous fait dans ces conditions ? 

Il existe moins de difficultés de cet acabit dans les grandes villes, et s’il vous faut trouver une remplaçante, c’est beaucoup plus facile sur Internet. A ce titre, un certain nombre de professionnelles décident de s’installer dans une grande ville pour obtenir plus d’heures d’intervention, ainsi qu’une première famille plus rapidement : il y a des pour et des contre à ce choix.